vendredi 16 septembre 2016

Hence : le pull qui devint un boulet.

Je vais finir par renommer ce blog "Mam'selle Bulle procrastine"...ce pull est fini depuis un an (oui oui)...
Sauf que : - il était trop court pour ma morpho (grand tronc, jambes courtes)
                 - c'était une construction du bas vers le haut d'abord à plat puis en rond avec des boutons et des coutures à défaire et que je voyais pas comment faire
                 - le point de riz c'est beau mais long
                 - je n'étais pas sûre d'avoir assez de laine pour le rallonger
                 - ce n'était plus du tout la saison pour le porter
                 - et puis j'avais la flemme !

J'ai ce syndrome terrible de la tricoteuse qui ne veut plus toucher à son ouvrage pour les finitions ou les corrections une fois qu'elle l'a fini ! Tu sais ? celui qui te fait repousser les coutures, le rentrage des fils (oui on ne dit pas rentrage, je sais), la pose des boutons, les photos et puis l'article pour le blog pendant des lustres !!

Et pourtant j'avais cherché la motivation dès le début de ce projet : on était 3 à le tricoter ensemble pour se donner du courage...ben me voilà enfin !



Petite présentation de ce pull : il se tricote donc du bas vers le haut (d'où le problème d'ajustement en longueur) d'abord à plat pour créer une ouverture sur le flanc puis en rond. Les débuts sont un peu long à cause du point de riz de la bordure et je suis très lente sur les rangs envers. Mais le reste est un peu plus rapide puisque très vite on arrive aux emmanchures et à l'encolure très échancrée...voire carrément décolleté !
Là pour les photos je vous ai fait la version "mate un peu mes seins" mais en vrai je le porte avec un débardeur pour qu'il soit plus décent.


Modèle : Hence de Olga Wedbjer (payant sur Ravelry)
Laine : La Fée Fil Mérino, 292gr, coloris Ciel de Picardie
Aiguilles : 3.5 mm
Boutons : 10, de la Grange à Laine.

attention secret de shooting dans la photo !
Comme je le disais, il était beaucoup trop court et je savais que je ne le porterai pas, je l'ai donc mis de côté pour le rallonger plus tard. Un an après, ahem, c'est fait et j'ai rajouté facilement 8 cm après avoir tout détricoté jusqu'au dessus de l'ouverture du flanc. Ce n'était pas du luxe ! En revanche, je n'ai pas rallongé les manches, contrairement à l'idée du départ, j'ai donc des manches 7/8 ème.



Bon à savoir : les manches ne sont pas relevées à partir des emmanchures mais tricotées depuis le poignet et ensuite cousues au corps. Je n'étais pas ravie par la méthode mais ça m'a permis d'apprendre à faire des coutures correctes.

Trêve de blabla je vous laisse avec mon joli pull, j'ai encore 2 articles sur le feu ! Vive les vacances !!


Coucou Lino ! elle est pour toi celle-là !!







Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Ah je découvre que l'on dit des manches 7/8e ! J'étais restée à des manches mi-poignet... Très beau pull en tout cas ! Avec de la jolie laine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je ne suis pas sûre qu'on dise 7/8e pour des manches mais comme ça faisait le même effet que pour les pantalons...lol ! Et merci beaucoup !!

      Supprimer
  2. Wow il en faut du courage pour tout détricoter comme ça ! Victime de la procrastination à outrance ici aussi, tepuis quej 'ai découvert les top down sans coutures je ne jure que par eux :) J'aurais relevé des mailles en bas et rajouté les 8 cm comme ça... maisç an 'aurait pas été aussi joli !

    RépondreSupprimer